À propos

L’association Mille Parcours se nommait initialement Combattre l’excision et fut créée en 2017. Suite à son travail de thèse au sujet des connaissances des professionnel.les concernant les MGF, Claire Tantet, accompagnée par Clémentine Tantet et Anne Julie-Guiberteau, ont réfléchi à des outils à mettre à disposition des professionnel.les pour permettre de s’emparer de la question, et aborder le sujet avec les femmes et les filles.

Parallèlement, Claire Tantet et Maryline Berthaux ont mis en place une consultation autour des MGF dans le service de maladies infectieuses de l’hôpital Bichat. Durant cette consultation, des femmes déjà suivies dans le service pour une infection virale chronique sont venues consultées puis petit à petit, grâce au réseau associatif entretenu par Maryline, des femmes non infectées ont consulté. Très souvent, ces femmes présentaient une MGF mais aussi un parcours cumulé de violences sexuelles en lien avec leur trajet migratoire.

Alors la consultation a changé et le dispositif Parcours est né : il s’agit d’un accueil pour les hommes et les femmes migrantes, ayant vécu des violences sexuelles en lien avec leur parcours migratoire et qui sont éloigné.es du soin et du droit. Dorothée Vallois et Pascale Guillier ont rejoint le dispositif en 2019. Dans le même temps, un dispositif similaire se mettait en place à l’hôpital Avicenne dans le service de maladies infectieuses. C’est aujourd’hui Anais Anthonioz et Claire Tantet qui leadent le dispositif. L’association a suivi les évolutions des dispositifs Parcours pour se mettre au service de la même cause.

LE DISPOSITIF PARCOURS

Depuis novembre 2017, un dispositif d’accompagnement des femmes ayant subi des mutilations sexuelles féminines (MSF) a été mise en place au sein du service de Maladies Infectieuses de l’hôpital Bichat et depuis Novembre 2018 à l’hôpital Avicenne.

Au vu du bassin de population, le champ d’action de ces dispositifs s’est progressivement élargi à l’accompagnement des hommes et des femmes ayant vécu des violences sexuelles. Ces dispositifs, nommés « Dispositifs Parcours » ont pour objectif d’offrir un accompagnement holistique comprenant un accompagnement individuel avec un bilan de santé général avec le dépistage des infections sexuellement transmissibles notamment, une mise à jour vaccinale, une évaluation psychologique, sexologique, gynécologique et des douleurs. Les patient.es bénéficient aussi selon les besoins d’une évaluation sociale pour la mise à jour des droits (aide médicale d’état, protection universelle maladie par exemple) et peuvent rencontrer des avocats dans le cadre de leur demande d’asile ou titres de séjour pour soins.  Après cette évaluation globale, les patient.es sont suivi.es en consultation selon leurs besoins. En cas de demande de reconstruction clitoridienne dans le cadre d’une MSF ou de chirurgie liées aux violences subies (incontinence, fistule, prolapsus), une prise en charge chirurgicale est proposée.

Les professionnel.les impliqué.es dans l’accompagnement sont :

  • Des médecins infectiologues dont une praticienne hospitalière avec un poste dédié aux dispositifs Parcours (80% Avicenne et 20% Bichat) et une pratiquant la gynécologie
  • Une médecin spécialiste de la douleur (Avicenne)
  • Des psychologues (deux à Bichat et une à Avicenne)
  • Des sexologues (un.e sur chaque site)
  • Une sage-femme (Avicenne)
  • Des médiatrices en santé (une sur chaque site)
  • Une coordinatrice projet (Avicenne)
  • Deux secrétaires (une à Bichat qui assume aussi le rôle de médiatrice et une à Avicenne)

Les dispositifs Parcours proposent dans le même temps un accompagnement collectif avec des ateliers plusieurs fois par semaine autour du bien-être et de la réappropriation du corps : danse comme thérapie, socio esthétique, art-thérapie, yoga, sport, théâtre, photographies. Les médiatrices en santé jouent un rôle clé dans l’articulation des soins des patient.es. À Avicenne, la médiatrice est ancienne infirmière d’oncologie et s’est formée avec le diplôme universitaire de médiation en santé. Elle est actuellement à mi-temps sur le parcours. À Bichat, la médiatrice est secrétaire médicale et a obtenu le même diplôme. Elle effectue son rôle de médiatrice en plus de son rôle de secrétaire. Elles orientent les personnes au sein de l’hôpital et travaillent aussi sur le relai en ville. Une fois que le/la patient.e a stabilisé sa situation sociale, administrative et juridique et qu’il/elle connait ses droits et comment y avoir accès, il/elle poursuit la suite de son suivi en ville. Nous travaillons avec l’ensemble des structures de ville pour articuler au mieux le parcours de soins des personnes consultantes dans nos dispositifs (CPTS, DAC, Observatoire National des violences faites aux femmes, associations…).

 

Les professionnel.les exerçant dans les dispositifs Parcours sont formé.es à la question des violences.Ils/elles proposent des formations sur le sujet et notamment sur le sujet des mutilations génitales féminines. Cette formation a été élaborée par Claire Tantet en équipe avec des démographes, des sociologues et des infectiologues. Six cycles ont été réalisés cette année pour 15 professionnel.les à chaque fois. Par ailleurs, les professionnel.les bénéficient d’un accompagnement en supervision. Cela permet d’assurer leur bien-être au sein de l’équipe. Un travail sur la gouvernance de nos équipes est en cours cette année afin de modifier notre gouvernance dans un but d’épanouissement des professionnel.les (autogouvernance, holacratie). Nos dispositifs connaissent des changements et des évolutions constantes pour s’adapter au plus près au besoin des personnes. Ils sont jeunes et nécessitent d’être modelés et repensés en continu.

Faire un don
Pour faire un don à l'association Mille Parcours, rendez-vous sur notre page de collecte 100% sécurisée "helloasso", puis laissez-vous guider. Merci pour votre soutien!
Nos outils
L'association développe et met à disposition des professionnel.le.s de santé des outils et supports pédagogiques, afin d'ouvrir le dialogue sur les MGF.
Une suggestion ?
Vous avez une question, une suggestion ? N'hésitez pas à nous écrire à tout moment, nous tâcherons de revenir vers vous dans les plus brefs délais.